se souvenir de moi

Culture

Esplanade Charles-de-Gaulle : photos interdites ?

Le 21 septembre 2013 par Julien Joly
Photos prises sur l'esplanade Charles-de-Gaulle, partagées sur le site Flickr.com

Peu de Rennais le savent : l’esplanade Charles-de-Gaulle et la plupart des immeubles qui l’entourent sont protégés par les lois sur le droit d’auteur.

Avez-vous déjà vu ces petits cercles cuivrés qui parsèment les alentours de l’esplanade Charles-de-Gaulle, et sur lesquels sont écrits des mots mystérieux ? Eh bien, c’est une oeuvre d’art : « Les Clous de l’Esplanade, une promenade des mots ».

Et comme beaucoup d’oeuvres, elle est protégée par le droit d’auteur. Si vous publiez une photo de l’esplanade sur laquelle apparaît distinctement un de ces clous, félicitations : vous avez piraté une oeuvre culturelle.

Ne pensez pas non plus à lever votre appareil photo pour ne pas viser le sol : les immeubles qui entourent la place sont eux aussi protégés.

Car, oui, un immeuble peut être considéré comme une oeuvre d’art, comme l’explique Benoît Evellin, du Parti pirate rennais : « Est une oeuvre tout ce qui est déclaré comme oeuvre, et même par défaut tout ce qui est réalisé avec une volonté d’originalité. »

Exceptions

Toutefois, il existe des dérogations. Les photos de la place sont utilisables dans le cadre privé (pas question de la vendre), pour l’information (journaux, TV…) et, bien sûr, si l’architecte ou ses ayant-droit (héritiers par exemple) ont donné leur accord.

Cas célèbre : dans les années 80, les architectes de la Tour Montparnasse intentèrent un procès aux auteurs d’une carte postale. Les architectes furent déboutés, la Tour étant considérée comme un élément secondaire de l’image.

Mais à partir de quand la place d’une ville devient-elle un « élément secondaire » ? La question taraudera peut-être les photographes professionnels et les créateurs de cartes postales. Quant à vos photos de vacances à Rennes, tant qu’elles restent sagement dans leur album, elles ne risquent rien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − sept =