se souvenir de moi

Culture

Samaïn Fest, le festival rock qui réveille les morts

Le 21 octobre 2013 par Julien Joly
Celtes, drugs & rock'n'roll ?

Si on vous a invité, samedi soir, à un festival en soutien à l’école Diwan locale, vous avez peut-être pensé qu’il s’agissait d’un gentil fest-noz. Il n’en est rien : à La Mézière (Ille-et-Vilaine) le Samaïn fest a regroupé la crème du rock breton. A l’affiche : les Ramoneurs de menhirs, Pictured, Stonebirds, Mantra, Trouz an Noz, Morkelvyz et Mobütu.

Sonneurs de bombarde à crête colorée, chanteurs aux airs de druide mais à la voix sauvage et rauque… pendant toute la nuit, les musiciens ont enchaîné des riffs à réveiller les morts. Au sens propre.

« La Samaïn, explique Loran, guitariste des Ramoneurs de Menhirs, c’est un passage. C’est le moment où tu peux entrer en connexion avec les morts. On appelle ça « le nouvel an celte » en français. Pour nous, de toute façon, un concert, c’est aussi une cérémonie ».

L’entrée du festival est d’ailleurs gardée par Cernunnos, dieu gaulois à tête de cerf. Ou du moins par sa statue. Des mannequins plus ou moins inquiétants habitent la scène et se révèlent dans les volutes de fumée, telles des apparitions surgies du Sidh, l’Autre Monde celtique.

[Vidéo] Interview de Charles Castrec, l’organisateur du Samaïn Fest 2013.

Dans la fosse, ça crie, ça se bouscule. Des chevelus torse nu pogotent à en faire trembler les gobelets de bière. Ca chante et ça lève le poing quand les Ramoneurs de Menhirs entonnent « Petit Agité », des Bérurier Noir (dont Loran est un ancien membre). Le tout, entre deux airs traditionnels « ramonés » au goût du jour.

« On veut montrer que le breton peut être utilisé dans la musique actuelle », martèle Charles Castrec, l’organisateur du festival (qui en est à sa 3e édition).

En tout, 400 personnes étaient attendues samedi soir. Et si les morts n’ont pas été de la partie (quoique, qui sait ?), le Samaïn fest aura au moins réussi à mélanger deux mondes : les punks et la tradition bretonne. Si ça, ce n’est pas de la magie !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + dix =

Un commentaire

  1. Françoise Thomas dit :

    Ca décoiffe, le Samaïn Fest…. Une date à retenir pour l’année prochaine!